menu

Accueil

page_web_CP_visuel_2

Rencontre nationale

Donnons un nouveau souffle au travail d’intérêt général !

Pour une peine constructive et efficace
Mardi 14 juin 2016 – 9h – 18h30
Université Catholique de Lyon Campus Saint Paul
10 place des Archives 69002 LYON

  • Sous la Présidence d’honneur de Monsieur Robert Badinter, ancien Garde des Sceaux.

Comité d’organisation :

  • Jacques Faget – Directeur de recherche au CNRS, enseignant à l’Institut d’études politiques de Bordeaux
  • Nahima Laïeb – Formateur-Chercheur et Responsable nationale du secteur Travail Social et Santé Mentale de l’association CEMEA
  • Hans Lefebvre – Conseiller Pénitentiaire d’Insertion et de Probation et intervenant à l’Ecole Nationale de l’Administration Pénitentiaire

Inscrivez-vous !

Inscrivez-vous aux Rencontres TIG

Inscrivez-Vous à la rencontre
Frais d’inscription : 40 €
Tarif préférentiel (étudiants, chercheurs d’emploi, seniors) : 15 €
Les personnes accueillies dans le cadre d’un TIG sont invitées gratuitement à la rencontre.
Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 31 mai, dans la limite des places disponibles.
L’inscription est validée à réception du paiement.

Inscription Le programme

Donnons un nouveau souffle au travail d’intérêt général !

Le travail d’intérêt général, peine intelligente


Du haut de ses trente-trois ans, la peine de travail d'intérêt général est souvent perçue comme la sanction pénale intelligente par excellence. Elle jouit d'un consensus social étonnant à son égard. Cette alternative à la prison combine réparation, restauration, resocialisation, tout en responsabilisant la collectivité dans la mise en œuvre de son exécution.

Ne faut-il pas aller plus loin dans la portée et l’efficacité de cette sanction ?

Nous sommes encore loin de réaliser le formidable potentiel inscrit dans l'ADN même de cette sanction. Cette mesure connaît des freins résistants. L’implication de la communauté ne permet par exemple pas aujourd’hui un nombre et une diversité de postes suffisants, et l’exécution administrative de la sanction prime parfois sur sa dimension pédagogique et redynamisante.

Comment lui donner, ensemble, un nouveau souffle ?

Cette peine est appliquée dans la communauté, et sa dimension d’intérêt général nous implique collectivement pour répondre aux défis suivants :
• Comment renforcer et diversifier l'offre de postes dans les lieux d'accueil ?
• L'étendue du rôle du tuteur : accueil, encadrement... et accompagnement ?
• Le travail d'intérêt général peut-il être un tremplin pour l’insertion professionnelle ?
• Comment le travail d'intérêt général peut-il contribuer à restaurer le lien social et la confiance, et favoriser ainsi la désistance ?
C’est l’objet de cette journée de réflexion et de partage d'expériences : acteurs actuels et futurs du travail d'intérêt général (services de la Justice, lieux d’accueil, tuteurs) partageront leurs expériences, les motivations et les freins de leur engagement, afin d'identifier et construire les collaborations nécessaires pour redynamiser le travail d'intérêt général !

Robert Badinter, ancien Garde des Sceaux, ministre de la Justice et ancien Président du Conseil constitutionnel vous invite à participer à la rencontre nationale TIG du 14 Juin 2016